Nina Almendine

The Official Website

SOURCES D’INSPIRATION

Ciel et montagne

Nina Almendine interviewée par Camille Rémy, Auteure.

«  Camille Rémy : De quoi se nourrit votre écriture, où puisez-vous votre inspiration ?


Nina Almendine - C’est une inspiration qui est puisée dans les événements de la vie quotidienne mais également de l’imaginaire. Plus je suis présente dans le réel, plus je vais être enrichie de tout ce qui peut se passer. Ça peut être au niveau de mes rencontres, de mes activités. Ça peut être également d’être purement un témoin de ce qui peut se passer autour de moi. Ça peut être dans les événements de la vie courante qui ne me concernent pas directement, mais qui vont concerner la région dans laquelle je vis, ou le pays dans lequel je vis ou, plus loin, les nations et les états de par le monde. Et puis il y a une porte d’entrée très puissante par l’imaginaire. La création totale en fait et vraiment pleine d’un imaginaire qui n’existe pas, mais qui ouvre en même temps. Les deux se rejoignent en fait. À un moment donné on ne sait plus très bien d’où vient cet imaginaire,  s’il a puisé dans des événements réels que j’aurais oubliés par exemple ou bien s’il est construit de fait, mais c’est vrai qu’à un moment donné tout se rejoint.


CR - Est-ce que vous pensez que c’est important d’évoquer les thèmes qui font débat dans notre société, les événements de l’actualité ?

NA - Je pense qu’un écrivain, de toutes les façons, ne peut pas s’affranchir de cela et que même des écrits qui traitent d’une histoire privée  sont forcément reliés à une situation sociale donnée, donc à une situation politique, à la liberté d’expression par exemple qui est très importante à mes yeux. Il y a toujours des connexions à ces débats de société, à ces débats d’actualité, et aucun écrivain ne peut s’en affranchir, y compris lorsque l’on traite vraiment d’histoires qui n’ont rien à voir, apparemment - alors qu’il y a toujours quelque chose qui  va être relié à cela - avec les débats de société et ce qui se passe actuellement. Pour moi être écrivain, c’est témoigner de son environnement social et politique.

CR - Vous avez l’habitude d’écrire régulièrement ou bien par phase, par crise, quand vous avez l’inspiration qui vous tombe dessus ?

NA - J’écris régulièrement mais pas forcément dans des formes structurées, c'est-à-dire dans un projet de roman, de nouvelle ou d’essai. J’écris tous les jours.

CR - Quels sont les types d’écrivain ou de livres qui vous inspirent ?

NA - Les livres qui m’inspirent sont ceux qui me donnent pleinement ma dignité d’être humain. Ce sont vraiment ces livres là qui m’élèvent, qui me donnent  vraiment la sensation d’exister, qui me potentialisent et qui opèrent une magie chez moi. Je peux trouver cela dans les écrits d’Anaïs Nin, de Jean Marie Gustave Le Clézio. Je peux trouver cela dans les poèmes de Mahmoud Darwich. Je peux trouver cela dans les livres de Tahar Ben Jelloun, entre autres. »

 

Copyright © 2011. All Rights Reserved.